La valse viennoise

La valse a été revue et corrigée par l’école anglaise. Elle diffère de la Valse Musette qui se pratique en pivotant sur place par propulsion qu’elle nécessite. Malgré son petit nombre de figures, c’est une danse techniquement très difficile. Elle désigne une danse à pas rapides, sur un tempo compris entre 110 et 180 battements par minute.
Dans les concours, la valse viennoise obéit actuellement à deux standards. Le style international désigne une valse toujours dansée en position rapprochée, ce qui limite le nombre de figures. Ce style de danse est beaucoup plus élégant et complexe que le style américain. Le style américain désigne une valse beaucoup plus libre, dans laquelle les partenaires peuvent rompre le contact pour effectuer des figures variées.

La valse a gagné ses lettres de noblesse dans les années 1780 à Vienne et s’est ensuite répandue dans d’autres pays. Certains supposent que la valse a pour origine des danses populaires en Allemagne ou en Autriche. Certaines remontent jusqu’au XIVe siècle. Elles se sont développées en opposition des danses de cour dansées en Autriche ou dans les principautés allemandes. Ces danses de cour, telles que le menuet, étaient très formelles sous l’influence de la cour française de Versailles. Il y avait donc une grosse différence entre ces danses de cour rigides et dansées en ligne et ces danses populaires à trois temps, en couple fermé en rotation. Mais c’est la Révolution française qui a assuré le déclin de ces danses de cour et la pratique courante de la valse. Avec, de plus, les premières utilisations du parquet et des chaussures de cuir, qui permettaient de passer de pas sautés à des pas glissés. Dans la 2ème moitié du XIXe siècle, des compositeurs ont écrit des morceaux de valse relevant de la musique classique, en parallèle de milliers de titres de valse qui avaient été écrits pour être dansés. Le plus célèbre morceau est Le Beau Danube bleu.

Populaire ou de société, la valse est une danse généralement écrite sur une mesure à 3/4, prise parfois à la noire (valse lente à trois temps binaires) ou le plus souvent à la blanche pointée (à la mesure, à un temps ternaire) cadençant son fameux rythme ternaire et dans laquelle le couple enlacé se déplace sur la piste en tournant sur lui-même.
Elle désigne une danse à pas rapides, sur un tempo compris entre 110 et 180 battements par minute. Malgré son petit nombre de figures, c’est une danse techniquement très difficile.

Dans les concours, la valse viennoise obéit actuellement à deux standards. Le style international désigne une valse toujours dansée en position rapprochée, ce qui limite le nombre de figures. Ce style de danse est beaucoup plus élégant et complexe que le style américain. Le style américain désigne une valse beaucoup plus libre, dans laquelle les partenaires peuvent rompre le contact pour effectuer des figures variées.

Source : La valse viennoise