La valse anglaise

Forme de valse apparue dans le même temps que la valse viennoise au début du XIXe siècle. Cette valse ne se dansait encore que sur deux temps et n’était qu’une simple évolution de la valse viennoise classique sur trois temps, remplaçant le deuxième temps par une pause. Cette façon de danser la valse s’étendit après la Seconde Guerre mondiale grâce à une nouvelle génération qui cherchait une façon stylisée et naturelle de danser la valse

Dansée dans les cours en Europe au milieu des années 1700, la romantique Valse Anglaise est une danse lente à pas glissés, dérivée de la plus rapide Valse Viennoise en 3/4 temps. Le déclencheur de la Valse fut le Boston, qui a été importé des USA en 1874. Cependant elle ne fut réellement à la mode qu’en 1922. La particularité du Boston à l’époque résidait dans le fait que les danseurs étaient l’un à côté de l’autre. Tout de suite après la première guerre mondiale, la Valse prit plus d’envergure. En 1921, il a été décidé que le pas de base serait : marche, marche, assemblé. Quand en 1922, Victor SYLVESTER remporta le Championnat d’Angleterre de Valse, sa chorégraphie n’était constituée que de tours à droite, de tours à gauche et de changement de direction (moins que ce que l’on apprend de nos jours à un débutant !!). En 1926-1927, la valse avait déjà beaucoup évolué. Les mouvements de base avaient été transformés en : marche, côté, assemblé. Les particularités de cette danse sont le mouvement ondulatoire du couple de haut en bas, et les pas glissés, rappelant le déplacement d’un félin. Lorsque le couple est en « haut » cela s’appelle le souhait. Le rythme a peu à peu été ralenti étant donné que les compositeurs de ballades et de chansons d’amour ont choisi de composer un tempo plus lent et plus adapté. Cette danse continue d’accroître sa popularité notamment aux anniversaires, aux fêtes de famille et aux mariages.

La légende raconte que c’est à l’initiative de la Reine Victoria d’Angleterre, que la valse Anglaise fut créée. En effet, c’est lors d’un voyage en Autriche que la reine fut séduite par la valse Viennoise, elle demanda alors à son professeur de lui enseigner cette danse. Mais comme la Reine Victoria boîtait, le professeur a du adapter la danse au pas de la Reine, ce qui a donné la valse Anglaise.

En compétition, c’est la valse anglaise, plus lente (on parle aussi de valse lente) et plus riche en figures, qui est présentée. Elle se danse sur une musique deux fois plus lente que la Valse Viennoise. En dancing, elle est connue sous le nom de Boston. Cette danse obtint un grand succès à partir de la fin du siècle dernier. Ce qui était nouveau, c’est qu’on glissait sur le plancher. Son apprentissage est facilité en raison de son unité rythmique mais à haut niveau, elle atteint la difficulté des autres danses standards. Les figures possibles sont très nombreuses. Sways et élévations sont beaucoup plus marqués qu’en Valse Viennoise.

Source : La valse anglaise